Interview des lecteurs: la cardiopathie

1- Pouvez vous vous présenter en quelques mots?
Qui suis je ?question un peu compliquée pour moi dans le sens où je me suis perdue dans les méandres de mon rôle de maman dû à la maladie. Je me suis oublier en tant que femme. Aujourd’hui les choses changent je suis devenue une femme qui reprend le chemin du travail je suis devenue masseuse bien être j’aime cajoler les corps en souffrance en surmenage etc en leur apportant une pause dans le  massage.
Jai 31 ans je vis en Bretagne je suis une femme qui a repris le sport qui arrive à concilier le combat de la maladie et le rôle de maman et de femme.

2- De quoi souffre votre fille?
Ma fille souffre d une cardiopathie congénitale (maladie du coeur) Pour faire simple car les mots barbares dédiés à la médecine je vous les épargne. Elle a une fuite sous valvulaire  rétrécissement aortique membrane sous valvulaire.
3- Quand et comment l’avez vous appris?
Je l’ai appris à trois mois de sa vie par le pédiatre lors d’une consultation.
4- Quelle a été votre réaction?
La colère contre l’équipe médicale qui m’a accouché car ma fille a été réanimée à la naissance. La raison? je ne la connais pas et trois mois après ce coup de massue. Une coïncidence que je ne digère pas.
5- Comment l’avez vous annoncé à votre entourage?
Mon entourage a été dans le déni.
6- Quelle ont été leurs réactions?
Ils n’ont eu aucune réaction.
 
7- Votre fille a t’elle subi des opérations?
Ma fille a été opéré deux fois. La première opération on lui enlevé la membrane qui écarte l’aorte et boucher une fuite. Deuxième opération on lui a enlevé les cordages et une épaisseur intra musculaire (pas prévu dans notre combat).
8- Comment se présente l’avenir pour elle? Quel va être son quotidien?
Son avenir se présente bien, elle vit très bien malgré la maladie malgré certaines interdiction sur le sport les jeux à sensation et une alimentation qui ne doit pas être trop grasse. Une prévention dentaire aiguë et une désinfection automatique de toute plaie rythment nos vies.
9– Un mot pour les parents qui sont confrontés à cela?
Sachez que la cardiopathie n’est pas une fatalité soyez forts car eux ont une force imaginable et ils ont besoin de nous. Entourez vous de bonnes personnes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *