#kids  J’ai vécu une terrible expérience, quand mon fils avait 1 an environ. il était occupé à jouer et j’étais en face de lui occupée à ranger. il ressortais les jouets que j’étais en train de ranger je l’ai donc disputé. Il n’a pas pleuré mais il est parti se cacher derrière moi. J’ai entendu un gros boum, il s’était cogné contre la table. il était par terre, inerte, comme mort.

L’HORREUR ABSOLUE.
J’ai vraiment cru qu’il était mort. Je l’ai attrapé je l’ai giflé très fort pour qu’il reprenne connaissance. Ce qui arriva au bout d’un temps qui m’a paru interminable, (mais je pense environ 2 minutes)

Les pompiers sont arrivés, il était encore sonné, tout mou, mais vivant! …

On est allé à l’hôpital pour des examens bien sûr et pour rester sous surveillance. Les examens n’ont rien révélés, pas d’épilepsie car c’est ce qui est venu en premier diagnostique. Clairement, je ne sais pas s’il est tombé et s’est cogné en tombant ce qui lui aurait fait perdre connaissance, ou si c’est quand il a perdu connaissance qu’il s’est cogné.

On ne le saura jamais…

Je n’ai pas pu m’empêcher d’aller faire des recherches sur le net (pas bien…je sais) et je suis tombée sur un article traitant du spasme du sanglot.

Le spasme du sanglot, qu’est ce que c’est?

C’est une réaction à un événement déplaisant comme la contrariété, la surprise, la peur ou la douleur. L’enfant peut même perdre connaissance quelques secondes. C’est le spasme du sanglot » forme bleue ». Lors d’une crise de larmes, certains enfants arrêtent de respirer, ou on du mal à reprendre leur respiration. Ce phénomène touche environ 5 % des petits de 6 mois à 5 ans, mais est plus fréquent entre 1 an et 3 ans. 


Il est possible que dans notre cas, ce soit un spasme du sanglot sans sanglot. Sisi ça existe!! C’est le spasme du sanglot « forme blanche ». L’enfant pleure, hurle, s’arrête de respirer, devient bleu, puis soudain tout blanc, et il tombe dans les pommes.

 

Micro Moi était clairement vexé et a eu peur quand je l’ai disputé, ce qui pourrait expliquer ce spasme. Apparemment, la perte de connaissance liée à un spasme du sanglot est sans danger, elle est juste cauchemardesque pour le parent qui la vit…..


Comment réagir:

Pendant la crise, soufflez lui sur le visage pour qu’il reprenne son souffle.


Après la crise, Mettez le en position latérale de sécurité pour éviter l’étouffement

Évitez de le secouer, de l’asperger d’eau ou de lui mettre quelque chose dans la bouche.

Faites comme si rien ne s’était passé (ouais ouais facile à dire, je sais, difficile dans les faits) mais l’enfant pourrait s’en servir « involontairement » comme moyen de pression pour obtenir gain de cause. 

Grosso modo, si tu ne me donnes pas un gâteau, je tombe dans les pommes et je te fous la trouille de ta vie…tu choisis maman! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *